fbpx
design and more tardigrade tardigrada exposition street art

Le Tardigrade c'est quoi ?

Ce petit animal est un tardigrade (appelé aussi Ourson d’eau) et il est le protagoniste de ma participation à l’expo street art. Il en existe 1200 espèces et pour chaque humain sur terre il y a 1 milliard de tardigrades. Il fait en 0,5 et 1,5mm et est comprend 4 paires de pattes. 

Pourquoi le Tardigrade à l'expo Street Art?

Le thème de l’exposition Street Art de cette année en centre ville de Saint-Nazaire est :

« Résite »

Après avoir envisagé une multitude de sujets possibles, j’avais envie de mettre en avant les animaux ou la science, deux choses pour lesquelles j’ai une affection particulière. Je me suis rappelé cette incroyable petite créature dont on parle de plus en plus et qui semble être encore un mystère pour l’Homme. 

Pour vous expliquer ce que fait cet ourson d’eau dans mon oeuvre, voici alors en quoi le Tardigrade illustre au mieux la notion de résister;

Le Tardi’ résiste à :

  • un vide spatial
  • une pression équivalente à 12 fois celle présente dans la fosse des mariannes à 11km de profondeur sous l’eau.
  • 1000 fois plus grande que celle de l’homme aux rayons X ou Ultraviolets.
  • de nombreux produits toxiques
  • des taux sel très élevés
  • une déshydratation intense ( plus de dix ans sans une goutte d’eau)
  • aux températures de -272°C à +150°C.
Cet animal a encore bien des choses à nous faire découvrir. Sa résistance aux radiations dont on n’explique pas l’origine, implique une réparation de son ADN et intéresse beaucoup les scientifiques. On a retrouvé des spécimens congelés dans des glaces vieilles de 30 000 ans et une fois décongelés sont revenus à la vie. Tout est étonnant chez ces espèces incroyables et pourtant connues depuis plus de 300 ans par l’homme.
 
Sa présence dans cette exposition se lie aussi a son incroyable résistance qui néanmoins cache un point faible que seul les bretons ont réussi à déceler. En effet le point faible de cet animal a été testé par le MOUF (Modern Oustern University of Fougères) en Ile-et-Vilaine et le verdict est sans appel, le tardigrade craint :
Le Kouign Amann

Le tardigrade a alors pour moi toute sa place dans cette exposition sur la résistance et en Bretagne. Espérant surtout qu’il résiste au mois d’exposition en extérieur.

Venez voir l’affiche du 19 Septembre 2019 au 11 Octobre 2019 dans les rues du centre ville de Saint-Nazaire (44600) sur les piliers du Paquebot. 70 toiles  d’artistes de 1,60m x 0,8m réalisées pour l’événement seront également de la partie et une vente aux enchères sera réalisé au Garage par un commissaire priseur. Les affiches seront vendues au profits des artistes avec un prix de départ de 70 euros.

Retrouvez toutes les infos de l’événement :

Pas Que Beau (organisateurs)

Evénement Facebook

Site de Salorges enchère (débutant le 19 septembre)

 

La toile en question :

L’oeuvre est réalisée sur une toile enduite PVC de 1m60 par 80cm.
J’ai réalisé l’illustration au Posca noir et argenté pour le tardigrade et Bombe et pochoir pour le titrage.

La technique que j’utilise et le crosshatching qui consiste à utilisé les traits plus ou moins fins et rapprochés pour créer un gris optique. Cela permet de créer l’ombrage du sujet et la courbe des traits induisent les formes du modèle. Les petits aplats et traits d’or ajoute une touche plus lumineuse et donne un effet changeant à la lumière. Les couleurs du tardigrade tirent certainement vers le beige selon les projections des scientifique. La touche d’or se rapproche donc de la teinte d’origine et donne un effet renvoyant la lumière et attire l’œil.

Le croquis préparatoire est une représentation d’un Hypsibius Dujardini sur format A4 au micron (feutre fin que j’affectionne).

× Contactez-moi en direct par chat